Mishka Lavigne

Mishka Lavigne

Mishka Lavigne est autrice dramatique et traductrice littéraire. Elle est l’auteure de la pièce Cinéma co-produite par le Théâtre la Catapulte et le Théâtre Belvédère en avril 2015. Cinéma est récipiendaire de l’Aide à la création du Centre national du théâtre à Paris et est publiée aux Éditions l’Interligne. En mars 2017, on a aussi pu voir son monologue Vigile, écrit pour le Théâtre Rouge Écarlate d’Ottawa, texte très salué par la critique. Elle a écrit Murs, qui a été mise en lecture lors de la biennale des Zones Théâtrales en septembre 2017.
Elle a aussi écrit Havre, lu à Montréal, à Ottawa et aux Francophonies en Limousin en 2016. Traduite en anglais par Neil Blackadder (Haven), la pièce a été lue au Festival International Voices de Chicago en mai 2018 et a été lue au Festival Primeurs de Sarrebrück en novembre 2018 dans une traduction allemande de Frank Weigand (Hafen), en plus de remporter le prix de la meilleure pièce lors de ce festival. Havre a été créée à la Troupe du Jour de Saskatoon en septembre 2018 puis lors de la saison régulière du Théâtre POCHE/GVE de Genève en janvier 2019. Le texte est publié aux Éditions l’Interligne.
Mishka est l’auteure d’une première pièce en anglais, Albumen, développée au Banff Playwrights’ Lab en 2016, puis aux États-Unis via le National New Play Network en 2017. Albumen a été lue au Red Tape Theatre de Chicago en juillet 2018 et a été créée à Ottawa en mars 2019.
Elle travaille présentement sur Copeaux, un texte poétique et théâtre de mouvement, avec le metteur en scène Éric Perron. Copeaux sera produit en 2019-2020 à Ottawa. De plus, avec son nouveau texte Shorelines, Mishka est l’auteure en résidence de la compagnie Horseshoes & Hand Grenades d’Ottawa pour les saisons 2017-2018 et 2018-2019.
Mishka est aussi traductrice, autant vers le français que vers l’anglais et signe une dizaine de traductions de pièces de théâtre et de poésie, dont récemment Angélique de Lorena Gale pour le Black Theatre Workshop de Montréal et Héritage de Lorraine Hansberry pour Duceppe. Mishka est aussi lectrice pour le comité anglophone de la Maison Antoine-Vitez de Paris.

Photo : Jonathan Lorange