• 21 octobre 2017

  • 20h00

  • Théâtre Ouvert
  • 4 bis, cité Véron, Paris
  • 5€/3€

Que nos vies (aient l’air d’un film parfait)

NATHANAËL FRÉROT

Nathanaël Frérot

Synopsis

Des personnages n’ont en commun qu’un territoire mouvant, où ils stationnent et se déplacent côte à côte. Un groupe d’artistes déboule dans ce paysage. Ils ont en poche la clef d’un lieu de travail en périphérie d’une petite ville, derrière un parking derrière un bowling. Ils racontent ces lieux qu’ils sillonnent. Ils témoignent des mutations, petits frottements ressentis au quotidien et qui un jour deviennent un changement palpable. Le paysage que l’on recompose, celui qui nous change, nous bloque. Et qui pourrait devenir la pièce qu’ils joueraient aujourd’hui.

Extrait

J’aimerais dire. Te dire à toi.
Ou t’écrire.
Tu n’es pas là et c’est toujours à toi que je parle.
Je t’écris depuis un endroit
D’une zone sensible aléatoire.
On y parle d’endroits
D’un théâtre des opérations à venir
De territoires aux contours mouvants
avec des frontières tracées à main levée
Un croquis de maisons, de soleil ou de nuages avec des chemins et des bonhommes
Un schéma technique très précis exécuté avec de très gros feutres.


Texte Nathanaël Frérot
Mise en voix Marie-Josée Bastien
Avec à venir

Enregistrer