(Y) Tenir: une soirée de clôture digne de ce nom
 

Comme à son image, le 14e Festival du Jamais Lu s’est terminé par de belles et fortes paroles d’Hommes: Robin Aubert, Jean-Marc Dalpé, Olivier Kemeid, Robert Lalonde, Steve Laplante, Justin Laramée et Philippe Racine ont partagé ce qu’ils avaient à dire sur les femmes, ou plutôt « la » Femme: la mère, la soeur, la fille, la conjointe, la belle-soeur… peu importe le lien tissé avec elle, elle apparait comme un bijou, d’une importance cruciale. Oui, c’est ainsi qu’ils se prononcent pour l’équité et le féminisme, deux idéologies qui n’appartiennent pas qu’aux Femmes: clamant haut et fort leur soutien à ces dernières, ces Hommes ouvrent leur gueule. Dénonciation et déclaration. Ils sont là et nous le montrent.

« Toi Le gros,

À toi que je parle,

Toi le coach de ski qui a trop de power sur tes athlètes

Toi l’étudiant en médecine dentaire ou le médecin qui a accès au chloroforme

Toi le dush qui travaille s’a construction

Toi le pervers du Dairy Queen qui a de la crème glacée su’l’bord de la bouche

Toi le gars ordinaire qui chire parce qu’y se tient avec des morons

Toi le moron qui entraîne le gars ordinaire » 

Steve Laplante

Le texte de Steve Laplante est disponible dans son intégralité: Steve Laplante (Y) Tenir

 

JamaisLu9mai-8207

JamaisLu9mai-8210

JamaisLu9mai-8213

JamaisLu9mai-8233

JamaisLu9mai-8248

JamaisLu9mai-8275

JamaisLu9mai-8297

JamaisLu9mai-8338