Marcelle Dubois

Marcelle Dubois

À la suite d’études en Lettres-Art dramatique au Cégep Lionel- Groulx et en Création littéraire à l’UQAM, Marcelle Dubois fonde sa compagnie de théâtre les Porteuses d’Aromates en 2000. C’est sous cette enseigne qu’en tant qu’auteure/metteure en scène elle signe En vie de femmes (2000) et Condamnée à aimer la vie (2003). Son texte, Amour et Protubérances, fable pour bouffons, mis en scène par Jacques Laroche, fut produit à Premier Acte à Québec et à La Petite Licorne à Montréal en 2004-2005. Jam Pack, quant à lui est présenté au Théâtre d’Aujourd’hui en novembre 2008. Quant à son texte, Œuvre de destruction, il a été lu au Festival du Jamais Lu en 2007 et au Centre Georges Pompidou en France en 2008. En 2011, elle met en scène l’aventure dramaturgique Correspondances, rester ou partir?, qui questionne l’appartenance au territoire et réunie une auteure Québécoise (Evelyne de la Chenelière), une auteure libanaise (Carole Ammoun) et un auteur belge (Olivier Coyette)Pour la production de son texte Habiter les terres en 2016 elle retrouve son complice à la mise en scène Jacques Laroche. Le spectacle connaît une belle diffusion à Montréal, en Abitibi-Témiscamingue et en France. Puis, en 2017, elle poursuit son exploration du territoire avec Habiter Villeray un docu-fiction qui résonne fort au Théâtre Aux Écuries. Elle écrit également pour le jeune public : Le dragon de bois, présenté à la 20e semaine de la dramaturgie du CEAD, et La Ville en rouge, qui est produit par le Théâtre du Gros mécano et est joué plus de cent fois partout au Québec entre 2012 et 2016. Co-fondatrice du Festival du Jamais Lu, elle en assure la direction artistique et générale depuis 2001. Elle participe également à la réalisation de Carte Premières, un outil de promotion desservant la relève théâtrale. Puis, en 2011, avec six collègues fougueux, elle cofonde le Théâtre Aux Écuries, dont elle assure encore aujourd’hui la codirection artistique.

Dans une vision plus militante, Marcelle Dubois à été membre du conseil d’administration de l’Association des Compagnies de Théâtre de 2007 à 2010 et s’est impliquée au sein du comité directeur des États Généraux du théâtre tenus par le Conseil Québécois du Théâtre à l’automne 2007.

Participation au Jamais Lu :
Manifester le fragile : happening préélectoral (2018, 17e Festival du Jamais Lu)
Ping Pong (2017, 3e Festival du Jamais Lu Paris)
J’ai retrouvé l’avenir (2016, 2e Festival du Jamais Lu Paris)
Traversée des écritures de la « génération Jamais Lu » (2015, 1er Festival du Jamais Lu Paris)
Cabaret d’auteurs (2015, 1er Festival du Jamais Lu Paris)
Habiter les terres (2015, 14e Festival du Jamais Lu)
Soirée des manifestes : la francophonie est en feu (2014, 13e Festival du Jamais Lu)
Québec, je te mangerai un jour (2010, 9e Festival du Jamais Lu)
Qui tenait le sablier : n’a-t-il pas vu qu’il devait l’arrêter? (devenu Jam Pack) (2005, 4e Festival du Jamais Lu)
Condamnée à aimer la vie (2002, 1er Festival du Jamais Lu)

Photo : Eugene Holtz