Maxime Brillon

Maxime Brillon

Après un passage à l’Université de Montréal en scénarisation et création littéraire, Maxime Brillon a reçu une formation en interprétation théâtrale au Collège Lionel-Groulx en 2016. Il en a profité pour écrire, çà et là, Nous allons cirer nos canons numériques dans un sweatshop portugais, présenté pour la première fois dans son intégralité au Jamais Lu. Puis il a coordonné Big Mack, un essai scénique sur Mackenzie King présenté lors de l’événement Vous êtes ici. Il fait maintenant partie des artistes soutenus par La Serre – arts vivants et finalise deux autres pièces : tertuliaNebula et Bourdon ou forcer le ton. (mis à jour en 2017)

Participation au Jamais Lu :
Nous irons cirer nos canons numériques dans un sweatshop portugais (2017, 16e Festival du Jamais Lu)

Photo : Pierre Dion-Bisson